Mille Et Un Maroc

vie marocaine

Classé dans : Non classé — 13 juillet 2015 @ 18 h 56 min

On m’a souvent traité d’incapable, depuis que j’étais en âge de faire des choses toute seule. Mon premier souvenir remonte à mes 3 ans à peu près, j’étais en weekend chez la famille de ma mère et je mangeais un yaourt dans le jardin. Et puis j’étais une enfant un rien me distrayait (ce qui n’a pas beaucoup changer en passant), je fais tomber un peu de yaourt sur mes habits je rentre les voir en rigolant tout en montrant mon chef d’œuvre. Et la le drame pour une enfant, « mais tu es une incapable même pas foutu de manger correctement tu n’arriveras à rien. » Ah ces gens la ont tous compris à l’éducation… quand on devient plus vieux et qu’on leur dit que ce n’est pas une façon de faire ils nous répondent, nos parents ont fais comme ça et regarde on s’en sort bien de quoi tu te plains ?

De beaucoup de choses vous n’avez même pas idée.

Grandir dans une société qui pour vous éduquer à pour seul but de vous rabaisser, ça vous forge une personnalité d’acier ou au contraire vous rend tellement faible que vous en devenez invisible aux yeux des autres. Comme si ce n’était pas suffisant on vous dit que si vous êtes une fille votre avenir est tout tracé. Oui vous pouvez faire des études si ça vous chante mais sachez que avant vos trente ans vous devez être mariée pourquoi pas mère de famille, soyons fou. Une carrière ? Pourquoi faire ? Vous n’aurez pour seul mission que l’éducation de vos enfants et l’entretien de votre maison.  Je suis née dans un pays certes beau de part ces paysages et son histoire mais je suis une fille donc par définition je suis punie.

Aujourd’hui pour se donner une bonne image le pays dis que la place de la femme devient de plus en plus importante et considérée. On leur accorde certains droits pour leur faire croire que la situation évolue. Personnellement je considère ces transformations et changement comme étant des actions fantôme. Le problème le plus important, et celui qui me fait le plus de peine quand j’y pense plus sérieusement c’est le fait que personne ne cherche à se battre pour avoir réellement plus, les gens sont satisfaits avec le peu qu’on leur donne alors que je suis sure qu’au fond d’eux ils savent qu’ils méritent plus.

On ne choisit pas sa famille ou son pays mais je ne suis pas triste qu’on m’impose cette culture la et ses traditions, ça nous donne une autre vision du monde et surtout une raison de retourner au Maroc, dans l’espoir qu’un jour on arrivera peut être à faire la différence et faire bouger les choses. Dans le fond, qu’est ce qui nous en empêche

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

CGT BNP PARIBAS 33 |
CGT HOPITAL LIBOURNE |
Fossedesmariannes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Etablissementlarochefoucauld
| Le defi de lili
| Agoodsweep