Mille Et Un Maroc

Jour 2

Classé dans : Non classé — 10 juillet 2015 @ 13 h 59 min

Hier soir c’est une sensation agréable qui prit le dessus. Cela fait bientôt deux ans que je ne peux pas passer une soirée sans avoir un énorme coup de fatigue ou de stress. Hier, non. J’étais assise entourée de mes amis, ceux avec qui j’avais grandi. Il n’y avait rien de mal rien de triste. Je me suis dis à ce moment la que me reprendre en main comme je l’avais décider avait été la meilleure décision que j’ai pu prendre. J’ai eu l’impression d’être passer à coté de tellement de chose. Mais je pense qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire. J’ai pu tout expliquer à ma meilleure amie.

Une fois que l’on a commencé à tout avouer et tout assumer on a du mal à s’arrêter.

Ce matin je me suis levée plus tranquille et calme que d’habitude, je n’en suis qu’au début de tous ce que j’ai prévu mais je sais que maintenant tous se passera bien parce que je l’ai décidé. En croisant ma mère dans la cuisine, j’ai compris que pour elle ça sera encore plus dur. Il faut dire que je lui ai tous balancer sans chercher à peser mes mots ou omettre certaines choses. Non, si je veux pouvoir y arriver il faut que ma famille et mes mais les plus proches sachent réellement ce qui m’arrive, je sais enfin j’espère que cela ne changera en rien la façon avec laquelle ils me voient. Le psy m’a clairement expliquer que pour pouvoir résoudre ses problèmes il fallait d’abord assumer ce qu’ils nous étaient arriver.

Je n’ai pas encore reparler à mes parents depuis ma grande révélation de la veille. Ce soir je passe la soirée avec eux, je ne sais pas comment ça va se passer j’espère seulement qu’ils comprendront l’effort que ça m’a demander de tous leur raconter et qu’ils verront que j’ai envie de m’en sortir. Car dans cette famille ou l’on se cache tous je suis bien la première à ne pas avoir eu honte de montrer ces faiblesses.

Je disais souvent que je n’avais besoin de personne, aujourd’hui je sais que j’avais tord, j’ai besoin d’aide. Reconnaitre que j’ai eu tord est la chose la plus difficile que je puisse faire, beaucoup de gens de ma famille et mes amis vous le confirmeront, ça et le fait de perdre. Donc je prend cette histoire comme un combat personnel et le fait que je sois mauvaise perdante résume bien mon état d’esprit.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

CGT BNP PARIBAS 33 |
CGT HOPITAL LIBOURNE |
Fossedesmariannes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Etablissementlarochefoucauld
| Le defi de lili
| Agoodsweep