Mille Et Un Maroc

Jour 1

Classé dans : Non classé — 9 juillet 2015 @ 16 h 31 min

Aujourd’hui commence la reprise en main, premier rendez vous chez le psy et retrouvailles avec les copines du lycée. Et la chose la plus importante de la journée, mettre ma mère et mon père au courant de ce qui se passe. Pas facile vous pouvez me croire. A 7h30 juste avant d’aller au boulot je leur demande de m’accorder une petite dizaine de minute. Je voyais bien dans leurs regards qu’ils étaient inquiets et paniqués. Et la comme une vague de vérité entrainait par les larmes s’est abattu. Je ne me suis pas arrêtée avant d’avoir dis tous ce qu’il m’était arriver, l’état dans lequel j’étais en France ces derniers mois et surtout celui dans lequel j’étais quand mon retour approchait. Ma mère, ma pauvre maman, a eu droit à bien plus, toute l’histoire depuis le début…

Je sais que c’est peut être méchant de ma part d’avoir dit de cette façon mais si j’avais attendu je ne l’aurais jamais fait. Je me suis promis de ne rien leur cacher la dessus à partir d’aujourd’hui, pour partir sur de bonnes bases il fallait être claire et tous dire. Un premier pas de fait. Pour pouvoir aller mieux il me faudra encore du temps mais je sais que je peux y arriver maintenant. Je ne dois pas avoir peur ou pleurer le fait d’être rentrer. Mais vu que tout à commencer ici il n’y a qu’ici que je pourrais commencer à régler mes problèmes. On peut dire que mes vacances seront un peu comme une cure de desintox. Je pense que vu comme ça je ne me reposerai pas beaucoup mais je sais que le résultat en vaut la peine.

Deuxième tache de la journée, le psy. J’ai toujours eu un peu peur d’aller voir un psy, de plus je ne pensais que cela pourrait m’aider mais vu comment j’étais depuis que je suis arrivée chez moi je me suis dis que, au pire si ça ne m’aidait pas ça ne pourrait pas me faire de mal.

Je gare alors la voiture devant l’immeuble et mets bien cinq minutes à descendre. Quand j’arrive enfin devant le bureau j’ai une boule à l’estomac. Elle me propose de m’asseoir et entame la discussion. Ce que je fais dans la vie quelle age j’ai et qu’est ce qui m’a poussée à venir la voir. Les mots ont du mal à sortir au début, elle m’encourage et me dit que tous ce que je dirais restera entre nous qu’elle est seulement la pour m’aider à trouver des solutions à mes problèmes. Selon elle une fille de mon âge ne devrait pas être comme ça et vivre dans une peur constante et une tristesse pareille. A 20 ans on vit ces plus belles années. Cette phrase m’est restée en tête toute la journée oui à 20 ans on vit ces plus belles années, pourquoi ça devrait être différent pour moi ? Je n’ai pas énormément parler avec elle aujourd’hui mais le peu d’échanges que nous avons eu m’ont permis de me motiver à continuer, les psys ne sont pas si mal que ça au final…

Et puis comme une personne me l’a souvent dit : Il n’y pas de problèmes il n’y a que des solutions.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

CGT BNP PARIBAS 33 |
CGT HOPITAL LIBOURNE |
Fossedesmariannes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Etablissementlarochefoucauld
| Le defi de lili
| Agoodsweep